Maîtriser sa dette technique grâce au Software Craftsmanship

  • Filière :

    Développement logiciel

  • Sous-filière :

    Craftsmanship

  • Référence

    MP-DTSC

  • Durée

    0.5 jour (3.5 h)

  • Prix unitaire HT

    Sur demande

Description

Le modèle d’organisation agile nous fait la promesse qu’à la fin de chaque cycle de travail de la valeur va pouvoir être livrée. Une version intermédiaire de l’application finale est prête à partir en validation et, pourquoi pas, à être utilisée. Malgré la bonne application des pratiques agiles, il arrive que cette promesse ne puisse être tenue : le cycle SCRUM est en fait consacré à gérer les bugs de l’application, sans que des correctifs satisfaisants puissent être produits. La raison de ce glissement est connue : la base de code à gérer est alourdie par sa dette technique, au point que le cycle SCRUM ne suffit plus à en payer les intérêts.

Objectifs pédagogiques

  • Maîtriser précisément ce qu’est la dette technique et quels sont les signes avant-coureurs de son apparition
  • Comprendre pourquoi Ward Cunningham a-t-il choisi ce terme pour décrire la non-qualité globale d’une base de code
  • Savoir comment évaluer le coût des intérêts de cette dette et comment la mise en application des principes du Software Crafstmanship peuvent mettre cette dette sous contrôle, limiter son expansion et racheter son capital

Public cible

  • Développeurs
  • Personnes qui ne sont pas des développeurs professionnels

Pré-requis

Pas de pré-requis

Programme de la formation

Partie 1 : Comprendre ce qu’est la dette technique

Cette partie est assez peu technique et a pour objet d’être accessible à des personnes qui ne sont pas des développeurs professionnels.

Les points développés sont les suivants :

  • Comprendre ce qu’est la dette technique dans une application de conception ancienne autant que dans une application récemment développée ;
  • Ce sont les intérêts de cette dette, son capital et donc son coût dans le court terme ;
  • Quels risques cette dette représente pour une application dans le long terme.

Partie 2 : Maintenir la dette technique sous contrôle

Cette seconde partie est plus technique et est destinée à un public de développeurs, ou d’anciens développeurs. Elle a pour objet de décrire les stratégies que l’on peut mettre en place pour gérer la dette technique.

Les points développés sont les suivants :

  • Les principes SOLID, les patterns et les principes du Clean Code et de l’eXtreme Programming afin de limiter la création de dette technique ;
  • Les règles du refactoring afin de racheter le capital de la dette.

Qualité

Cette formation est accessible aux personnes en situation de handicap, nous contacter en cas de besoin d’informations complémentaires.

Programme mis à jour le